Tourte des Pyrénées aux myrtilles

Spread the love

Au coin du feu, avant (ou après !) une journée de promenade dans les premières neiges pyrénéennes, rien de tel qu’une traditionnelle tourte aux myrtilles

Ce gâteau n’est pas une tourte comme nous l’imaginons. Il me fait un peu penser à un quatre-quart, confectionné dans un moule à brioche (Ici, j’ai utilisé un autre moule car je n’avais plus de moule à brioche évasé ). Il est réalisé nature, souvent parfumé avec du rhum ou avec de l’eau de vie, ou bien agrémenté de myrtilles comme dans notre recette, de framboises, etc …

J’ai fait un « mélange » de plusieurs recettes trouvées entre livres et internet, réduit le sucre, et…  voici le résultat ! 🙂

Au départ, j’avais mis seulement 3 oeufs moyens, le gâteau était réussi, mais j’avais envie de tester avec 4, et ce fut encore plus moelleux.

J’ai testé une version très concluante avec des myrtilles décongelées, égouttées et légèrement farinées. La seconde version avec myrtilles incorporées directement congelées a moins bien réussi, car ces dernières ont perdu de l’eau pendant la cuisson (le coeur aurait nécessité quelques minutes de cuisson en plus, mais c’était tout de même très bon).

Pour un moule moyen :

  • 4 oeufs moyens
  • 130 g de sucre
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 2 cuillères à soupe de rhum
  • 120 g de beurre (ou végétal)
  • 200 g de farine
  • 150 g de myrtilles (j’ai utilisé des myrtilles sauvages surgelées)

Faire fondre le beurre, et le laisser refroidir. En profiter pour beurrer le moule au pinceau.

Séparez les blancs des jaunes.

Dans un saladier, bien mélanger les jaunes d’oeuf avec le sucre, la vanille et le rhum. Ajouter ensuite le beurre fondu qui aura refroidi.

Ajoutez ensuite la farine tamisée. La pâte obtenue est un peu ferme, c’est normal.

Battre les blancs en neige. Les ajouter délicatement à la pâte (d’abord 1/3 pour assouplir la pâte, puis le reste à l’aide de la spatule.

Enfourner à 180°C pour environ 55 minutes (vérifier en y enfonçant la lame d’un couteau).

Démouler lorsqu’elle a totalement refroidi.

Ce gâteau, parfois dit « de voyage », se conserve longtemps… Je l’ai gardé plusieurs jours, bien enfermé. Délicieux au petit déjeuner ou au goûter avec un thé parfumé ou un onctueux chocolat chaud.

Alors… régalez-vous !! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *