Simple tarte aux mirabelles

C’est l’été, nous sommes au mois d’août et les mirabelliers sont chargés de fruits ! Les mirabelles, jolies petites prunes « jaune orangé » tombent à terre… Dans les jardins et sur les marchés de l’est de la France, que ce soit en Lorraine ou en Champagne, ce fruit fait fièrement partie du terroir. L’une de mes grand-mères avait en Haute-Marne un énorme mirabellier dont elle ne savait parfois plus quoi faire tant il produisait. Je vois encore mon grand-père installer des branches « béquilles » pour le soutenir à divers endroits, à l’image d’une femme enceinte. Il installait aussi une bâche au sol, laquelle était en une journée recouverte de petits fruits jaunes et juteux, qu’il fallait se dépêcher de ramasser avant que guêpes et autres insectes gourmands n’en fassent leur affaire…

Délicieuse aussi bien telle quelle qu’en sorbet, eau-de-vie, tarte, compote, confiture, ou encore poêlée pour accompagner un plat ou un dessert …

Choisissez de belles mirabelles mûres…. grignotez-en quelques-unes…

et faites une tarte avec les autres…

 

Voici une recette de tarte très simple .

Pour la pâte brisée:

  • 250 g de farine
  • 125 g de beurre *
  • 1 oeuf
  • 1 cuillère de sucre
  • 1 pincée de sel
  • éventuellement une cuillère à soupe d’eau

Pour les mirabelles:

  • 1 kg de mirabelles mûres
  • environ 5 cuillères à soupe de poudre d’amandes
  • 2 cuillères à soupe de sucre roux

Dans un saladier ou un robot, mélangez les ingrédients de la pâte brisée, puis roulez-la en boule, filmez et laissez reposer au réfrigérateur au moins plusieurs heures. (je l’ai faite la veille au soir)

Préchauffez le four à 200°C.

Pendant que vous dénoyautez les mirabelles et les coupez en deux, sortez la pâte du réfrigérateur afin qu’elle devienne plus souple à température ambiante.

Sur un plan fariné (ou sur du papier sulfurisé), étalez la pâte à l’aide du rouleau, puis placez-la dans le moule à tarte (beurré si vous n’utilisez pas de papier sulfurisé). Si vous travaillez directement sur le plan de travail, enroulez la pâte autour du rouleau afin de la déplacer sans la briser. Si elle se brise, il est de toute façon aisé de la « réparer » à l’aide des doigts !

Foncez bien le moule, ôtez le surplus (j’en ai fait deux petites tartelettes).

Répartissez la poudre d’amandes sur la pâte, et éventuellement une première cuillère de sucre.

Disposez ensuite les demi-mirabelles côté peau contre le fond afin que les petits « oreillons » conservent plus de jus lors de la cuisson. Saupoudrez d’une dernière cuillère de sucre et enfournez pour environ 30 minutes.

Lorsque vous la sortez, les fruits doivent être légèrement dorés et la pâte cuite en-dessous. Il est normal que beaucoup de jus se soit écoulé. Lorsque la tarte est chaude, celui-ci est liquide, mais il se figera une fois refroidi.

Bon appétit !!

Variantes:

  • La pâte: j’aime aussi parfois utiliser une pâte feuilletée car le résultat est croustillant ! Si vous ne la réalisez pas vous-mêmes, optez alors pour une pâte feuilletée pur beurre de très bonne qualité. En Alsace, c’est plutôt la pâte levée que l’on retrouve dans les recettes traditionnelles.
  • Si vous ne consommez pas de produits laitiers, remplacez le beurre par de la margarine végétale.
  • Le fond: la poudre d’amandes peut être remplacée par des biscuits écrasés (galettes au beurre, speculoos pour un goût plus épicé) ou de la semoule très fine.
  • Le sucre: Il est aussi possible d’utiliser du sucre semoule blanc, ou du sucre vanillé pour un résultat plus parfumé
  • Vous pouvez également réaliser un « appareil à flan » et en napper les fruits. Je l’ai fait avec les petites tartelettes (oeuf + crème liquide + sucre + vanille ). Et si vous disposez à la maison d’eau-de-vie de mirabelles ou de prunes, n’hésitez pas à en glisser quelques gouttes dedans, cela réhaussera encore plus la saveur de votre tarte !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *