Jack be little aux oeufs cocotte

Spread the love

La saison des citrouilles est bien arrivée ! Les arbres se parent de leurs couleurs d’automne, et notre cuisine aussi ! Il y a non loin de notre appartement à Montpellier un magasin de producteurs des Cévennes, qui se relaient chaque jour pour vendre leurs produits. J’aime bien y passer, car on ne sait jamais totalement à l’avance ce qui sera présent sur les étals. En ce moment, on y trouve principalement toutes les familles de courges, butternutt, citrouilles, potimarrons, pâtissons, etc…

La semaine dernière ils avaient de toutes petites citrouilles, jolies et bien dessinées. Des Jack Be Little….. On dirait le nom d’un héros de film pour enfant, diffusé pendant Halloween ! D’une saveur délicieuse, entre châtaigne fraîche, potimarron et patate douce, ce mini légume, portant aussi le nom de Pomarine, vaut la peine d’être goûté ! Certes, il faut avoir un peu de patience, car qui dit petit dit plus de travail. Mais la recette qui suit est une bonne façon de la mettre en valeur je trouve ! De plus, les enfants vont adorer !

IMG_7309

Pour 6 mini-citrouilles:

  • 5 oeufs
  • crème liquide (ou soja)
  • sel, poivre
  • ciboulette

Précuire au préalable les petites citrouille à la vapeur (environ 10 min au cuiseur de riz pour moi). Ne pas trop les cuire sinon elles se casseront.

Découper leur chapeau, ôter les graines (ATTENTION ne pas les jeter !!! les récupérer pour les rôtir !!! Je mettrai le lien bientôt ), et réserver.

Dans un bol, casser environ 5 oeufs, ajouter de la crème, assaisonner. On peut ajouter à ce stade des épices comme du curry par exemple, de la ciboulette, …

(N.B: J’ai essayé de casser l’oeuf directement dans la citrouille, mais son volume est si petit que l’oeuf déborde. J’ai donc fait mon mélange à part.)

Remplir les mini légumes de ce mélange, remettre leur chapeau, et cuire au four à 180°C au bain-marie pendant environ 15 min, à la manière des oeufs cocotte.

IMG_7311

Servir avec du bon pain ou des mouillettes beurrées pour les enfants. Lorsqu’on plonge sa cuillère à l’intérieur, on  prélève en même temps la chair cuite et tendre, encore légèrement collée à la peau. Délicieux…

(Hier soir, l’assiette revint en cuisine totalement vide: même la peau avait été mangée!)

Répondre à Neuromancie Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *