Soupe thaïe au lait de coco

Spread the love

Cette soupe est absolument exquise… D’une simplicité de réalisation, elle se bonifie avec le temps, et peut donc largement être préparée à l’avance. Je la fais depuis des années, elle a toujours un franc succès ! Que ce soit purement végétarienne (avec ou sans tofu), ou avec des dés de poisson blanc ou de poulet. Une merveille de fraîcheur grâce au trio gagnant citronnelle * / gingembre /feuilles de citronnier lime ou kefir *, qui relève parfaitement le côté crémeux du lait de coco. N’omettez pas le piment, ce serait dommage.

Je me souviens encore la donner à mes enfants bébé après l’avoir mixée. 🙂

La base : lait de coco, vermicelles très fins de riz ou de soja, gingembre, citron  vert, soja. Ensuite, plus on lui ajoute les ingrédients suivants, meilleure elle est: ail, cébette, citronnelle fraiche *, feuilles de citronnier (citron kefir*), coriandre, piment, curry vert, … sans oublier de la saupoudrer d’oignons frits au moment de servir …

Attention, les pâtes continuent d’absorber la soupe lorsqu’on ne la sert pas de suite (par exemple lorsqu’on la fait la veille), il est parfois alors nécessaire de rajouter du liquide. Ceci dit, l’idée d’un plat de « pâtes en sauce thaïe  » s’avère aussi très agréable…

Soupe thaî 1

Pour environ deux litres de soupe:

  • 2 boîtes de 400 ml de lait de coco (ou crème de coco)
  • 3/4  litre d’eau froide
  • 200 g vermicelles de riz ou de soja (transparents très fins)
  • 1 c à café de gingembre en poudre et quelques centimètres de racines de gingembre frais haché en petits dés (de mon côté je mets quelques cuillères de jus de gingembre frais que je centrifuge et conserve au réfrigérateur)
  • 1 gousse d’ail écrasée
  • 2 oignons nouveaux ou  cébettes ciselées
  • 2 c à soupe de sauce soja
  • 5-6 feuilles de citron lime (citron kefir *)
  • citronnelle fraiche (un bâton coupé en quatre, ou deux-trois cuillères à soupe de citronnelle hachée congelée * )
  • 2 c à soupe d’huile de coco (ou sésame)
  • 1/2 très gros bouquet de coriandre fraiche ciselée (ou réunie en bouquet)
  • 1/2 jus de citron vert
  • 2 c à café de sel
  • 1 cuillère de curry vert (sec ou en pâte si vous en trouvez)
  • 1 piment frais
  • Pour servir: oignons frits (*), coriandre (l’autre moitié de bouquet), cébette ciselée, cacahuètes grillées concassées, sauce pimentée éventuellement

*les feuilles de citron kefir (lime) et la citronnelle hachée (ou non ) sont vendus congelés dans les épiceries asiatiques

Soupe thai 2

  1. Préparer les vermicelles : faire bouillir une marmite d’eau puis les plonger dedans quelques minutes, selon le mode de préparation requis. Les égoutter et les rincer plusieurs fois sous l’eau froide en remuant avec la main. Les égoutter à nouveau. Réserver.

2. Faire chauffer deux cuillères à soupe d’huile de coco dans une grande marmite. Y mettre la pulpe d’ail, le gingembre, la sauce soja, puis ajouter le lait de coco, l’eau froide, le sel,  éventuellement un cube de bouillon si vous avez, ainsi que le reste des ingrédients; la citronnelle, les feuilles de kefir, un demi jus de citron vert, la moitié du bouquet de coriandre (réserver l’autre moitié pour servir), le piment.

3.  Faire cuire cette soupe à couvert pendant 10 min à feu doux, puis goûter l’assaisonnement. Il doit être bien salé et bien relevé, car les vermicelles que l’on ajoutera sont neutres. Ne pas hésiter à rajouter plus de ceci ou de cela. Je rectifie toujours beaucoup les saveurs en cours de cuisson.

4. Ajouter les vermicelles (si vous avez choisi l’une des variantes proposées en bas de page, c’est à ce moment qu’il convient des les ajouter à votre soupe !). Laisser mijoter 10 min encore. Couper le feu. Laisser reposer pour infuser les parfums et laisser les pâtes absorber un peu de liquide.

5. Servir dans des bols ou assiettes creuses, saupoudré de cébette ciselée, d’oignons frits, de graines de sésame, de sauce pimentée selon les goûts de chacun…

 

 

Soupe thai zoom

 

Variantes:

  • On peut y ajouter des dés poulet (à ce moment-là, vous pouvez utiliser un bouillon de volaille à la place de l’eau)
  • des dés de poisson blanc
  • des petits cubes de tofu
  • Lorsque j’ai du temps, j’aime bien faire mariner au préalable ces dés de poulet ou de poisson dans du soja et du gingembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *